20 septembre 2019

4 mins de lecture

Vilogia lance, à Bègles, sa première opération Passivhaus en Aquitaine

Persée, bâtiment de 30 logements de la rue des Muriers, à Bègles, sera le premier programme Vilogia labellisé Passivhaus en Aquitaine. Sa construction (et celle de son pendant Cassiopée, 60 logements RT 2012 en accession sociale à la propriété) en « Conception-réalisation-Entretien-Maintenance » débute officiellement ce 20 septembre.

Franck Hanart, Directeur Territorial de Vilogia, procède à la pose de la première pierre en compagnie de Jean-Etienne Surlève-Bazeille, Adjoint au Maire de Bègles, Délégué à l’urbanisme et des équipes du groupement CREM : Bouygues Bâtiment, Alonso Sarraute Associés, François Paumier, Solares Bauen, Math Ingenierie, Etba, le BET Thomas, Ekova Ingenierie, Landscape Haristoy, Tpf, et Proxiserve.

Une offre mixte de logements implantée à proximité du tramway

Dans le nouveau quartier de Terres Neuves, cet ensemble de 90 logements sera implanté à proximité du tramway. Structuré en trois bâtiments, ce programme finalise la dynamique urbaine mise en œuvre dans le cadre de la Convention Publique d’Aménagement initiée par la Ville de Bègles en 2004.

Positionné à l’angle de la rue et de l’allée des Muriers, le premier bâtiment, Persée, sera certifié Passivhaus. Ses 30 logements locatifs conventionnés bénéficieront d’équipements spécifiques pour respecter le cahier des charges du label passif allemand.

Cette résidence bénéficiera d’une conception bioclimatique, d’une isolation renforcée par l’extérieur (enduit minéral lisse de teinte blanche), de menuiseries triple vitrage rehaussées de volets roulants, d’une VMC double flux… L'eau chaude sanitaire sera produite à partir du réseau de distribution du chauffage urbain. Les besoins de chauffage intérieur de ces logements passifs (15 T2 et 15 T3) seront inférieurs à 15 kWh/m²/an, soit environ 12 €/mois hors abonnement pour un T3 de 65m2.

Les deux autres bâtiments, structurés avec des hauteurs ciselées entre R+5 et R+7, accueilleront 60 logements formant « Cassiopée ». Tous ont été commercialisés par les équipes de Vilogia sous forme de PSLA (Prêt locatif social accession) et d’accession abordable. La commercialisation s’est achevée en un temps record : l’attractivité des logements liée à la proximité des transports en commun et à la distribution des cellules a été renforcée par la compétitivité des prix.

Une première opération « CREM » pour Vilogia en métropole bordelaise

Le CREM (Conception, Réalisation, Exploitation, Maintenance) est un contrat global de performance intégrant également la conception. Prévu par l’article 73 du Code des Marchés publics, son principe est « d’établir un contrat unique avec un groupement de Maîtrise d’œuvre, d’entreprises et de mainteneurs », explique Fabien Lasserre, Responsable ingénierie R&D chez Vilogia. Le marché de performance globale peut donc être confié à un seul titulaire en vue de l’atteinte d’objectifs chiffrés de performance.

Vilogia a expérimenté pour la première fois ce type de contrat avec le projet Energiesprong, une méthode de réhabilitation avant-gardiste qui permet de rénover de l’habitat énergivore en logements E=0, c’est-à-dire qui produisent autant d’énergie qu’ils en consomment, avec une garantie de résultat pendant 25 ans. Le groupement qui a conçu les 10 premiers prototypes à Hem et l’a réalisé l’an dernier assurera le bon fonctionnement de tous les équipements (notamment de performance énergétique) pendant toute la durée de cette garantie.

La réalisation en « CREM » des résidences Persée et Cassiopée a, à l’issue d’un appel d’offres, été confiée au groupement Alonso Sarraute Associés, François Paumier, Solares Bauen, Math Ingenierie, Etba, Thomas, Ekova Ingenierie, Landscape Haristoy, Tpf, Proxiserve et Bouygues Bâtiment. La livraison du programme est prévue pour le mois de février 2021.

Vilogia engagée dans une démarche globale en faveur de la transition énergétique

Vilogia livre depuis 2016 des logements passifs. A ce jour, l’ESH nordiste en totalise 214 dans son parc, auxquels il faut ajouter neuf programmes passifs en cours de construction. Souhaite anticiper l’évolution de la réglementation thermique, le bailleur œuvre pour améliorer l’efficacité énergétique de son patrimoine et pour réduire durablement l’empreinte carbone de son parc immobilier.

Portrait d'Adrien Patoux

Adrien PATOUX

Attaché de presse

03 59 35 50 30 Contacter par mail