22 février 2018

9 mins de lecture

Evénement EnergieSprong : Démarrage du premier démonstrateur français

Ce jour marque à Hem le lancement des travaux de réhabilitation de 10 logements de Vilogia qui atteindront un niveau énergie zéro E=0. C’est le premier démonstrateur EnergieSprong en France. Né aux Pays-Bas, ce mouvement européen, coordonné en France par GreenFlex, vise à massifier les rénovations énergétiques ambitieuses.

Ce premier projet est co-financé par le programme européen Interreg NWE. Les études associées à la mise en oeuvre de ce pilote ont aussi bénéficié d’un co-financement de la Caisse des Dépôts et Consignations et de l’ADEME.

Les travaux sont coordonnés par Rabot Dutilleul Construction, accompagné de Nortec, Pouchain, Redcat Architecture, Smart Module Concept et Symoé.

Ancien logo EnergieSprong
Ancien logo Vilogia
Logo Interreg NWE
Logo ADEME
Logo caisse des dépots

Un projet novateur d’industrialisation de la rénovation énergétique qui s’inscrit dans une dynamique régionale, nationale et Européenne

Initiée et éprouvée aux Pays-Bas, la démarche EnergieSprong est portée par un mouvement européen d’acteurs qui veut développer, dans un contexte de maîtrise de la dépense publique, un système de rénovations énergétiques efficaces, désirables pour l’occupant et viables économiquement. Elle repose sur un cahier des charges exigeant avec 4 volets clés : une rénovation à un niveau énergie zéro garanti sur le long terme (jusque 30 ans aux Pays-Bas) ; des travaux en site occupé en un temps réduit (jusque 10 jours grâce à la pré-industrialisation d’une partie des éléments) ; un surcoût financé par la revente d’énergie renouvelable et la réduction des dépenses énergétiques ; une attention forte portée à la satisfaction des occupants (esthétisme, confort…). Aux Pays-Bas, l’engagement de long terme de 6 bailleurs sociaux à rénover 11 000 logements avec ces exigences a donné une visibilité aux fournisseurs de solutions et instauré un climat de confiance, qui a engendré en 5 ans une baisse des coûts de 50%. Cela a permis une véritable démocratisation des rénovations énergétiques très performantes.

La Commission Européenne a financé, via le projet Transition Zero du programme H2020, la transposition en France et au Royaume-Uni de la démarche. Le même travail s’est engagé depuis en Italie et en Allemagne. Dans ce cadre, une Charte d’Engagement a été signée en France en Septembre 2017 lors du 78e congrès de l’USH pour formaliser l’engagement de 40 acteurs à contribuer à l’émergence d’un marché de la rénovation E=0. Neuf bailleurs, dont Vilogia, se sont engagés à lancer la rénovation de 3 600 logements en France suivant le cahier des charges EnergieSprong d’ici 2022, dont 950 dans les Hauts-de-France.

Installation de panneau isolant EnergieSprong
Logo GreenFlex
logo rabot dutilleul

Une démonstration de la faisabilité dans un cadre juridique et technique français de rénovations EnergieSprong par des entreprises françaises

Après leur rénovation, ces 10 premiers logements, atteindront un niveau énergie zéro (tous usages énergétiques), avec une garantie de performance sur 25 ans. Pour cela, ils vont être isolés par l’extérieur avec des façades préfabriquées qui réduiront de 70% le besoin énergétique du logement. La production d’eau chaude sanitaire sera assurée par une pompe à chaleur et des panneaux solaires photovoltaïques installés en toiture couvriront les besoins énergétiques résiduels du logement. Les logements bénéficieront également de la réfection de la cuisine et la salle de bain avec des éléments soumis au choix des locataires, d’un renouvellement des électroménagers, et d’une mise aux normes électriques. La livraison des travaux est prévue pour fin mars. Après, les locataires bénéficieront d’un système de monitoring de leur consommation et d’un accompagnement progressif pour optimiser leurs usages et faire des économies supplémentaires.

Le projet de HEM porte sur la réhabilitation de 10 maisons construites dans les années 50 avec une étiquette énergétique DPE E. Ces maisons, les prototypes français de la démarche Energiesprong, seront réhabilitées en trois semaines avec une performance énergie 0 sur l’année, c’est-à-dire avec une performance de réhabilitation supérieure aux constructions neuves RT2012 actuelles. Ce projet est un marché CREM (Conception Réalisation Exploitation Maintenance) sur 25 ans. Le groupement Rabot Construction a été lauréat d’un dialogue compétitif qui a duré de janvier à mai 2017 regroupant trois candidats : le groupement Rabot, le groupement Bouygues, le groupement Eiffage. La conception s’est terminée en septembre 2017 pour pouvoir démarrer la partie industrielle. Le contrat d’exploitation sur 25 ans démarrera à la réception technique des maisons. La très haute performance Energie 0 est atteinte grâce à une excellente isolation thermique du bâtiment au niveau passif (triple vitrage, excellent étanchéité à l’air, traitement des ponts thermiques) associée à une pompe à chaleur sur air extrait, une ventilation double flux et une toiture recouverte de panneaux photovoltaïques pour la production d’électricité. Le procédé industrialisé allié aux outils numériques permet d’atteindre à la fois un très bon niveau de performance (assemblage des pièces en usine) et une très grande rapidité de chantier. Ainsi, les 10 maisons seront traitées de février 2018 à mars 2018. Chaque maison est réhabilitée en 3 semaines .

Le mot de l’expert :

« Au-delà de la prouesse technique pour atteindre un bâtiment ne consommant plus d’énergie, c’est surtout la démarche qui est en rupture avec l’immobilier. Vilogia demande aux entreprises un produit immobilier (un logement qui est à énergie nulle sur l’année), c’est un objectif de résultat GARANTI et non un objectif de moyen. La garantie est extrêmement importante pour un bailleur dont le cœur de métier est de gérer des bâtiments sur des décennies. L’autre caractéristique de ce « produit immobilier » est la satisfaction client. L’objectif fixé par Vilogia est donc une performance énergie=0 et un client très satisfait : c’est le leitmotiv qui a été rappelé par Vilogia pendant tout le dialogue compétitif et le projet. Toutes les propositions des groupements ont été analysées sur ces deux critères : E=0 et très grande satisfaction du locataire. » Fabien Lasserre, Responsable Pôle Ingénierie et R&D

Le locataire au cœur de la démarche

Chez Vilogia, il est de notre responsabilité en tant que bailleur social de lutter contre la précarité énergétique chez nos locataires. Chaque famille que nous logeons a le droit de vivre dans un logement qui préserve son pouvoir d'achat. Face à la raréfaction des énergies fossiles et à l'augmentation du coût de l'énergie, il est fondamental de trouver des solutions pour réhabiliter mieux, et à plus grande échelle notre parc, en anticipant l'évolution de la réglementation thermique en matière de réhabilitation. L'événement du 22 février sera l’occasion de découvrir la démarche EnergieSprong, mouvement européen d’acteurs voulant développer un marché de rénovations à énergie zéro, désirables, viables économiquement, et offrant un bouclier énergétique aux occupants.

En plus de la performance énergétique, les cuisines et salles de bains sont totalement rénovées. La rapidité d’exécution est un point important dans le cadre de travaux en site occupé : plus le chantier est rapide, moins le locataire est gêné. Il est possible de diminuer encore le temps de chantier, mais le retour d’expérience hollandais montre que descendre sous les 3 semaines par maison devient perturbant pour le locataire.

Ce premier projet pilote est un jalon clé de la démarche EnergieSprong France : il démontre la faisabilité dans un cadre juridique et technique français de telles rénovations par des entreprises françaises. Il marque le début d’un mouvement en France.

Pattern3 Romain Ryckebusch, Directeur de Projets chez Rabot Dutilleul Construction

" La satisfaction de chaque locataire, le travail collaboratif, des investissements réfléchis en coût global GARANTI, une performance énergétique réelle, et surtout la production hors site, sont les nouveaux enjeux pour demain, afin d’assurer un renouveau de nos métiers attendus depuis longtemps. C’est ce que prône la démarche EnergieSprong, et ce que nous voulons développer sur nos projets de rénovations. Grâce au projet pilote de Hem, nous avons touché du doigt cette nouvelle façon de travailler, et nous n’avons qu’une hâte, recommencer ! "

Pattern5 Jean-Pierre Guillon, Président de Vilogia S.A.

"La rénovation améliore grandement la qualité et le confort du locataire, menant à un renouvellement urbain plus large. L’effort financier est considérable ; ces chantiers mobilisent très fortement nos équipes. Toutefois, nous avons tenu le cap en 2017, et nous le tiendrons de nouveau en 2018 ! "

Une anticipation de la réglementation de demain

Cette étape représente un enjeu majeur pour l’avenir de nos clients mais aussi pour l’avenir du logement social. Les mesures gouvernementales ne jouent pas en notre faveur. Malgré tout, chez Vilogia, nous maintenons encore cette année les objectifs de rénovation de notre parc. Plus de 4 000 réhabilitations seront lancées en 2018 et près de 3 000 logements réhabilités seront réceptionnés ; ce sont principalement des logements dont l’étiquette énergétique était classée en « E », « F » et « G ».

Cette démarche nous permet de prendre un temps d’avance sur l’évolution de la réglementation thermique en matière de réhabilitation. Une maison à consommation énergétique zéro génère autant d'énergie que nécessaire pour la maison et les appareils ménagers. Ceci est rendu possible par l’utilisation de nouvelles technologies telles que des façades fabriquées en usine, des toitures isolées avec des panneaux solaires et des installations intelligentes de chauffage et de refroidissement. Après une telle cure de jouvence, la maison prend une apparence moderne de l'extérieur, tandis que l'intérieur de la maison est exempt d'humidité ou de courants d'air.

Avoir un objectif clair et ambitieux oblige les entreprises et bureaux d’études à penser produit industriel. Ils bénéficient ainsi enfin des gains de productivité et de qualité des organisations industrielles et de la révolution numérique (rappel : le bâtiment est le secteur mondial dont la productivité droit 3 fois moins vite que les autres secteurs et qui investit 3 fois moins en R&D). Produit industriel ne veut pas dire produit identique. Par exemple, les automobiles sont produites industriellement avec un très haut niveau de qualité (exemple garantie 5 ans) mais avec des voitures toutes différentes selon les constructeurs et les gammes de client. Pour le bailleur, ce modèle permet de réhabiliter, plus vite, mieux et en ayant en ligne de mire la satisfaction client. Par rapport à un chantier classique les différences majeures sont : l’atteinte d’une performance énergétique quasi maximale pour le bâtiment en réhabilitation, une diminution très forte du temps de chantier, une meilleure qualité d’exécution et une garantie de performance sur 25 ans.

Evènement EnergieSprong Vilogia

Un intérêt pour la démarche exprimé et formalisé par de nombreux acteurs de la filière, mais une dynamique qui doit continuer à être accompagnée

Ces projets démonstrateurs sont les premiers signes d’une démarche de grande ampleur en France. L’intérêt manifesté par de nombreux acteurs de la filière confirme l’émergence d’une dynamique à l’échelle nationale et la maturité des acteurs du secteur pour s’engager dans la massification de la rénovation énergétique. Néanmoins, tout n’est pas réglé et la dynamique doit continuer à être accompagnée. Le prix de ces rénovations énergétiques est en baisse mais l’équilibre économique ne sera atteint qu’avec l’amplification du mouvement. Il y aurait beaucoup de sens à continuer l’accompagnement de l’amorçage de la filière par des subventions décroissantes vers des projets pilotes dans chaque région française. Près de 50 logements auront été ainsi rénovés en France fin 2018, il en a fallu près de 1000 en 5 ans aux Pays-Bas pour réduire les coûts de 50%. La dynamique EnergieSprong France est financée par la Commission Européenne jusque début 2019, il nous faut maintenant imaginer des façons de la poursuivre pour atteindre le changement d’échelle souhaité.

L’objectif in fine : contribuer à atteindre les ambitions énergie climat et de lutte contre la précarité énergétique que s’est fixé la France, des objectifs essentiels alors que le bâtiment est à l’origine de 44% de l’énergie consommée, et que 3,5 millions de Français ont eu froid en 2017 pour des raisons de précarité énergétique.

Portrait d'Adrien Patoux

Adrien PATOUX

Attaché de presse

03 59 35 50 30 Contacter par mail